Der Automobilzulieferer Bosch verstärkt die Produktion von Mikrochips und will nach Informationen unserer Zeitung eine Milliarde Euro in ein neues Werk in Dresden investieren. Mit der größten Investition der Bosch-Firmengeschichte sollen etwa 700 Arbeitsplätze in dem Halbleiterwerk entstehen. Der Produktionsstart ist für 2021 vorgesehen.

Nach Informationen unserer Zeitung soll in dem Bosch-Werk Elektronik für Sensoren produziert werden. Die Produktion ziele auf den Einsatz bei autonomen Automobilen sowie im sogenannten Internet der Dinge, bei dem Maschinen und alle mögliche Technik vernetzt werden. Die Investition soll mit viel Fördergeld unterstützt werden. Die Beihilfe soll zu einem großen Teil aus jenem Topf kommen, den der Bund im vergangenen Jahr mit 1,7 Milliarden Euro bis zum Jahr 2020 gefüllt hatte, um die deutsche Halbleiterindustrie gegen die in Asien und den USA massiv subventionierte Billigkonkurrenz zu stärken. Dresden soll sich als Standort gegen harte internationale Konkurrenz durchgesetzt haben – unter anderem gegen New York und Singapur.

Mit der Chipfabrik des Automobilzulieferers wächst der Halbleiterstandort Dresden. In den vergangenen Monaten hatten bereits Globalfoundries und Infineon, die in Dresden ebenfalls Mikrochips produzieren, Investitionen – teilweise ebenfalls im Milliardenbereich – angekündigt. Die Nachricht, dass Bosch in Dresden kräftig investieren wolle, passe ins „aktuelle Gesamtbild einer neu am Standort entstehenden Dynamik“, sagte der Präsident des Branchenverbandes Silicon Saxony, Heinz Martin Esser, am Donnerstag.

Résumé en français

Le sous-traitant automobile Bosch devrait investir un milliard d’euros dans une nouvelle usine de production de semi-conducteurs à Dresde. Cet investissement, le plus important dans l’histoire de l’entreprise, devrait créer 700 emplois.

Les puces ainsi produites devraient être utilisées dans l’Internet des objets et dans les voitures autonomes.

Cet investissement s’incrit dans le cadre plus large du réseau Silicon Saxony qui intègre notamment les investissements, équivalents en montants et de même nature technique, à Dresde également, de Globalfoundries et d’Infineon.

A ce sujet, vous pouvez également lire notre article de ce 12 mai 2017 : Globalfoundries investira 1,5 milliard € à Dresde.

Illustration en vidéo

Source de l’information

Stuttgarter-Zeitung.de
Article: Bosch plant Chip-Werk in Dresden.

Sujet et source de l’image

Sujet de l’image: Bosch – Internet des objets.
Source de l’image : Image extraite de la vidéo ci-dessus.

Liens externes utiles

Site web global de Bosch.
Site web du réseau Silicon Saxony.
Page Wikipédia de l’Internet des objets.

Autre(s) article(s)

Toshiba : assainissement ou derniers soubresauts ?

Toshiba - Avant et après
En parallèle à la vente laborieuse de son activité de puces mémoires, Toshiba se lance dans une opération financière risquée, ayant pour but de solder, ...
Lire la suite

Processeurs intelligents : Graphcore lève 50 M$ de plus

Graphcore - Image symbolique
Les processeurs "intelligents" et le framework, appelé Poplar, de Graphcore ont pour ambition de rendre de 10 à 100 fois plus rapides, les traitements informatiques ...
Lire la suite

Broadcom : OPA de 130 milliards de dollars sur Qualcomm

Qualcomm Snapdragon
L'offre publique d'achat de Broadcom représente une prime de 33% sur la valeur moyenne de l'action de Qualcomm, sur 30 jours, avant les rumeurs concernant ...
Lire la suite

Création du Samsung Automotive Innovation Fund et premier investissement de 75 M$ dans TTTech

TTTech - Plate-forme ADAS
Création du Samsung Automotive Innovation Fund doté de 300 millions de dollars Samsung Electronics Co. Ltd., established the Samsung Automotive Innovation Fund, a new $300-million ...
Lire la suite
Loading...

Auteur : Franck Frémont

Plus de trente ans de réalisations opérationnelles en vente, production et financement de projets industriels et d’infrastructures dans de nombreux pays du monde. Des centaines de chargés d’affaires, de responsables d’affaires et d’ingénieurs commerciaux recrutés et formés, au sein des plus grands groupes internationaux, réalisant des projets dans l’industrie et les infrastructures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *