La vision stratégique de Total

Les conseils d’administration de Total et de A.P. Møller – Mærsk ont approuvé l’acquisition par Total de la totalité du capital de la société d’exploration-production Maersk Oil & Gas A/S (Maersk Oil), filiale à 100 % de A.P. Møller – Mærsk A/S, dans le cadre d’une transaction en actions et en dette.

L’accord prévoit que A.P. Møller – Mærsk recevra l’équivalent de 4,95 milliards de dollars en actions Total et que Total reprendra à son compte 2,5 milliards de dollars de dette de Maersk Oil & Gas.

L’acquisition de Maersk Oil offre à Total un portefeuille d’actifs d’exploration-production exceptionnellement complémentaire de celui de Total et lui permettra d’améliorer encore la compétitivité et la valeur de ses opérations dans de nombreuses régions clés grâce à des actifs en croissance et à la mise en œuvre de synergies. Cette transaction apportera notamment à Total les bénéfices suivants :

  • L’ajout d’environ 1 milliard de barils équivalents pétrole de réserves 2P / 2C, dont 85 % dans des pays OCDE (plus de 80 % en Mer du Nord), contribuant à la stratégie de Total d’équilibre des risques pays de son portefeuille afin d’améliorer la valeur de l’entreprise pour ses actionnaires ;
  • Une production supplémentaire, principalement constituée de liquides, de 160 000 barils équivalents pétrole par jour (bep/j) en 2018, acquise à un prix moyen de 46 000 dollars par baril par jour, offrant une forte marge avec un point mort en terme de cash-flow inférieur à 30 dollars par baril ;
  • Des synergies opérationnelles, commerciales et financières supérieures à 400 millions de dollars par an, notamment grâce à l’intégration des activités de Total et de Maersk Oil en Mer du Nord, zone d’excellence pour les deux entreprises ;

Commentaires

Cette acquisition de Maersk Oil & Gas s’inscrit dans le cadre du renforcement du coeur de métier de Total. La volonté est d’équilibrer les risques pays au sein du portefeuille de projets de Total. Et, de ce point, cette acquisition vient, à point nommé, après, par exemple, les investissements récemment décidés en Iran, voir notre article de ce 4 juillet 2017 : Total : Analyse Risques Projet de ce 1er Iranian Petroleum Contract.

Le coût de production du baril produit par Maersk Oil & Gas semble également raisonnable, avec une volonté de la part de Total de miser sur un point mort bas, face à un marché qui reste imprévisible.

A elles seules, les synergies évaluées du côté de Total à plus de 400 millions de dollars par an devraient permettre un retour sur investissement en dix ans.

Cet investissement a toutes les apparences d’un investissement de « bon père de famille ». C’était une belle opportunité que Total a eu raison de saisir.

Le vision stratégique de Total est donc ici le renforcement et le resserrement du coeur de métier, avec les économies d’échelle, le poids accru en négociation et la diversification des risques qui en résultent.

Source de l’information

Site web de Total – Communiqué de presse
Article: Total acquiert Maersk Oil pour 7,45 milliards de dollars dans le cadre d’une transaction en actions et en dette.

La vision stratégique d’A.P. Moller – Maersk

With the agreement A.P. Moller – Maersk is taking a material step forward in its strategy to separate out its oil and oil related activities to create an integrated transport & logistics company, and this transaction will contribute significantly to upholding its strong capital structure.

Maersk Oil is the first of the four energy companies of A.P. Moller – Maersk for which a future structural solution has now been identified. The solutions for Maersk Drilling, Maersk Supply Service and Maersk Tankers remain to be defined before the end of 2018.

Commentaires

Les choix stratégiques d’A.P. Møller – Mærsk semblent nettement plus draconiens. Il s’agit aussi d’un recentrage sur le coeur de métier, mais, cette fois-ci, le choix s’est porté sur les activités de transports et de logistique.

Décision a donc été prise de se séparer, à terme, de toutes les activités pétrolières et para-pétrolières. La cession de Maersk Oil & Gas est la première d’une série de quatre. Reste encore à trouver des acheteurs pour Maersk Drilling, Maersk Supply Service et Maersk Tankers.

Le marché du pétrole et celui du transport et de la logistique internationaux sont deux marchés difficiles dans lesquels les prix ont fortement fluctué ces dernières années. La faillite retentissante d’Hanjin Shipping donne l’exemple d’une entreprise qui n’a pas pu faire face aux baisses de prix et aux baisses de volumes du grand commerce international.

La stratégie d’A.P. Møller – Mærsk est donc probablement plus contrainte que celle de Total. La course à la taille critique est peut-être plus nécessaire encore, pour assurer le développement et la survie de l’entreprise à long terme.

Il était, dans ces conditions, naturel, que Total et A.P. Møller – Mærsk convergent, toutes deux, vers cette opération de cession-acquisition de Maersk Oil & Gas, dans laquelle les deux entreprises font avancer en parallèle leurs plans stratégiques respectifs.

Source de l’information

Site web de Maersk – Communiqué de presse
Article: Total S.A. to acquire Mærsk Olie og Gas A/S for USD 7.45bn and make Denmark a regional hub.

Illustration en vidéo

Sujet et source de l’image

Sujet de l’image: Maersk Oil & Gas – Plate-formes pétrolieres.
Source de l’image : Image extraite de la vidéo ci-dessus.

Liens externes utiles

Site web de Total.
Site web de Maersk.

Autre(s) article(s)

BP : 195 M€ pour une usine de lubrifiants en Chine

BP - Lubrifiants Castrol en Chine
BP va investir 195 millions d'euros dans une troisième usine de lubrifiants en Chine. Cet investissement sera le plus important, jamais réalisé dans le monde, ...
Lire la suite

PSA et Baker Hughes GE : deux bonnes nouvelles pour Oran

Oran
Baker Hugues GE, en s'alliant avec Sonatrach, et PSA, en s'alliant avec Condor Electronics, Palpa Pro et l’Entreprise Nationale de Production de Machines-Outils (PMO), vont ...
Lire la suite

Emerson achète Paradigm pour 510 M$

Paradigm - Solution Stratimagic
Emerson has agreed to acquire Paradigm, a leading provider of software solutions for the oil and gas industry, for a purchase price of $510 million, ...
Lire la suite

Total Spring : une attaque digitale face à EDF et Engie

Total Spring - Travail sur l'image institutionnelle de la nouvelle offre
Total attaque le marché des particuliers en France. Total accélère son développement sur le marché de la distribution de gaz et d’électricité aux particuliers en ...
Lire la suite
Loading...

Auteur : Franck Frémont

Plus de trente ans de réalisations opérationnelles en vente, production et financement de projets industriels et d’infrastructures dans de nombreux pays du monde. Des centaines de chargés d’affaires, de responsables d’affaires et d’ingénieurs commerciaux recrutés et formés, au sein des plus grands groupes internationaux, réalisant des projets dans l’industrie et les infrastructures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *