Hier, nous écrivions, au sujet de Takata: « Une entreprise employant 50.000 personnes et pesant 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires est donc à reprendre… », dans notre article Les affaires du début de l’été : banques et industries à l’encan. Voilà qui est fait.

 

U.S. autoparts maker Key Safety Systems plans to expand in Japan after its takeover of bankrupt air-bag manufacturer Takata, said company chief executive Jason Luo on Monday.

« We do not have a plan for … closure of the manufacturing sites in Japan, » he emphasized.

Luo made the remarks after his Michigan-based company announced a basic agreement to take over most of Takata’s assets and operations for 175 billion yen ($1.588 billion). Takata will use the proceeds to compensate victims of the recall and to help repay automakers who have shouldered related costs.

Key Safety Systems is a subsidiary of China’s Ningbo Joyson Electronic.

Résumé en français

Le sous-traitant automobile américain Key Safety Systems veut se développer au Japon après sa reprise de la société de production d’air-bags Takata.

Le Président de Key Safety Systems, Jason Luo, a déclaré ne pas avoir l’intention de fermer de sites de production au Japon.

La prise de contrôle s’est effectuée sous la forme d’un simple contrat et pour le prix de 1,588 milliard de dollars.

Key Safety Systems est une filiale de l’entreprise chinoise Ningbo Joyson Electronic.

Commentaires

Visiblement, nous avons là une veille concurrentielle bien exécutée de la part du groupe Ningbo Joyson Electronic et de sa filiale Key Safety Systems.

Reprendre Takata, au travers de cette dernière, est justifié pour des raisons d’organisation interne au groupe chinois (business unit). Mais c’est aussi finement joué sur la plan tactique et psychologique, puisqu’une entreprise japonaise, en faillite, est ainsi reprise, officiellement, par une entreprise américaine et non par une entreprise chinoise.

Au final, une entreprise de 20.000 personnes et de 3 milliards de dollars de chiffre d’affaires reprend une entreprise de 50.000 personnes et de 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Pour mémoire, Ningbo Joyson Electronic avait, en février 2016, investi 920 millions de dollars dans sa fusion-acquisition de Key Safety Systems. Il n’aura fallu que deux ans à l’entreprise de Shanghai pour prendre le contrôle de ce nouvel ensemble de 70.000 personnes.

Illustration en vidéo

Source de l’information

Nikkei Asian Review
Article: Takata takeover spells opportunity for Key Safety Systems.

Sujet et source de l’image

Sujet de l’image: Key Safety Systems – Applications.
Source de l’image : Image extraite de la vidéo ci-dessus.

Liens externes utiles

Site web de Takata.
Page Wikipédia de Takata.
Site web de Key Safety Systems.
Communiqué de presse du 2 février 2016 annonçant la prise de participation de Ningbo Joyson Electronic dans Key Safety Systems..

Autre(s) article(s)

Daimler et BAIC : 655 M€ en véhicules électriques en Chine

Daimler et BAIC - 1 million de voitures produites
Daimler and BAIC pledged to jointly invest a total of five billion RMB (about 655 million euros) in the production of Battery Electric Vehicles (BEVs) ...
Lire la suite

Les affaires du début de l’été : banques et industries à l’encan

Vue aérienne Hinckley Point C
La politique de l'autruche ne dure qu'un temps. Trop souvent, lorsque nous sommes à la tête d'une organisation, nous pratiquons, pour un ensemble de raisons, ...
Lire la suite

Chine 2016 à 2020 : 330 milliards € en énergies renouvelables

Autobus électrique BYD
China plans to invest 2.5 trillion yuan (about 368 billion U.S. dollars) into renewable energy projects during the 2016-2020 period, creating more than 13 million ...
Lire la suite

Constructeurs automobiles japonais : 25 milliards $ en R&D

Toyota - Véhicule autonome
Research and development spending by seven major Japanese carmakers is expected to total a record 2.85 trillion yen ($25.5 billion) in fiscal 2017 as they ...
Lire la suite
Loading...

Auteur : Franck Frémont

Formation et coaching de chargés d'affaires, de responsables d'affaires et de responsables Export. Formation des équipes de vente des représentants locaux. Recrutement de profils vente et/ou techniques dans le domaine des projets industriels et d'infrastructure (et, plus particulièrement, des grands projets internationaux). Accompagnement ou management délégué des équipes de vente des grands projets industriels et d'infrastructure. Acquisition et/ou accompagnement de filiales et d'agents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *