SoftBank Group Corp. today announced a subsidiary of SoftBank has entered into a definitive agreement to acquire robotics pioneer Boston Dynamics from Alphabet Inc. The transaction aligns with SoftBank’s investments in paradigm-shifting technologies and its vision of catalyzing the next wave of smart robotics. The terms of the transaction were not disclosed.

Masayoshi Son, Chairman & CEO of SoftBank Group Corp., said, “Today, there are many issues we still cannot solve by ourselves with human capabilities. Smart robotics are going to be a key driver of the next stage of the Information Revolution, and Marc and his team at Boston Dynamics are the clear technology leaders in advanced dynamic robots. I am thrilled to welcome them to the SoftBank family and look forward to supporting them as they continue to advance the field of robotics and explore applications that can help make life easier, safer and more fulfilling.”

As part of the transaction with Alphabet, SoftBank has also agreed to acquire Japanese bipedal robotics company Schaft. Founded in 2012 in the JSK Robotics Laboratory at the University of Tokyo, the company has continued its pioneering work under the leadership of co-founders Yuto Nakanishi, Junichi Urata, Narito Suzuki and Koichi Nishiwaki.

Résumé en français

Le groupe Softbank a annoncé, ce 9 juin 2017, que l’une de ses filiales a acheté le fabricant de robots Boston Dynamics à Alphabet (Google). Le montant de l’investissement n’a pas été divulgué.

Masayoshi Son, le Président du groupe Softbank, a notamment déclaré: « Aujourd’hui, il existe de nombreux problèmes que nous ne pouvons pas résoudre avec nos seules capacités humaines. Les robots intelligents vont devenir l’un des éléments clés de la prochaine révolution de l’information. »

Dans le cadre de cette transaction avec Alphabet, Softbank a également acheté la société japonaise de conception de robots Schaft, une société fondée en 2012 au sein du JSK Robotics Laboratory de l’Université de Tokyo.

Commentaire – Le précédent français Alderaban

Voici un extrait de la page consacrée par Wikipédia à SoftBank Robotics (autrefois Aldebaran Robotics).

Le 13 mars 2012, le Financial Times annonça le rachat d’Alderaban Robotics pour cent millions de dollars par la société japonaise SoftBank. Malgré le démenti apporté par la société, d’autres sites d’actualités relaieront quand même cette rumeur. La suite démontra toutefois que ces échos étaient fondés : le 5 juin 2014 Aldebaran Robotics annonce avec SoftBank la commercialisation de Pepper au Japon, un robot humanoïde d’un mètre vingt. Aldebaran confirme par la même occasion être détenu à hauteur de 78,5 % de son capital par Softbank. C’est à cette époque que la société change de nom qui devient simplement « Aldebaran ».

Bien qu’ayant contribué à faire changer de dimension Aldebaran Robotics, ce rachat est toutefois fortement critiqué par certains qui, à l’intérieur comme à l’extérieur de la société, accusent Softbank d’obérer l’avenir d’Aldebaran par des transferts de technologies-clés vers l’étranger et un recentrage injustifié des activités de la firme autour de Pepper. Cette dernière est quant à elle décrite comme victime d’un management peu performant qui conduirait entre autres à un important turnover. Cependant, les nombreux partenariats industriels et de recherche d’Aldebaran, le dynamisme des A-Labs (laboratoires de recherche internes à l’entreprise en intelligence artificielle et en mécatronique) ainsi que le développement du robot Roméo, annoncé comme révolutionnaire, viennent largement tempérer ces témoignages. Par ailleurs, fut lancée avec succès en 2013 l’initiative Autism Solution for Kids (ASK NAO), proposant d’après la société une « nouvelle approche pédagogique aux enseignants et aux enfants atteints d’autisme grâce à la robotique. » Enfin, Aldebaran annonça en 2014 disposer d’une communauté de quatre cents développeurs actifs, et avoir vendu au total plus de cinq mille NAO.

En mars 2015, la société japonaise SoftBank rachète les parts de Bruno Maisonnier et monte ainsi à 95% du capital d’Aldebaran. Le Japonais Fumihide Tomizawa, président de SoftBank Robotics, est nommé PDG d’Aldebaran.

En mai 2016, la société est rebaptisée SoftBank Robotics.

Illustration en vidéo

Source de l’information

Site web du groupe Softbank – Communiqué de presse du 9 juin 2017
Article: Softbank announces agreement to acquire Boston Dynamics.

Sujet et source de l’image

Sujet de l’image: Le robot Handle de Boston Dynamics saute par-dessus un obstacle.
Source de l’image : Image extraite de la vidéo ci-dessus.

Liens externes utiles

Site web du Groupe Softbank.
Site web de Softbank Robotics.
Page Wikipédia de SoftBank Robotics (autrefois Aldebaran Robotics).
Article de Rude Baguette : The Sad Story of Softbank’s Aldebaran Robotics and its Emotionally Intelligent Robot.
Article du Los Angeles Times : Why Google wanted to sell — and Softbank wanted to buy — Boston Dynamics, which makes crazy robots.
Article de IEEE Spectrum : Schaft Unveils Awesome New Bipedal Robot at Japan Conference.

Autre(s) article(s)

Swisslog Malaisie : un entrepôt intelligent pour Coca-Cola

Swisslog - SynQ Système de Gestion d'entrepôt intelligent
As part of Coca-Cola Malaysia’s future proofing investment of RM500 million to expand the size and production capacity of its current plant at Bandar Enstek, ...
Lire la suite

Vicarious, l’IA pour l’âge des robots lève 50 M$

Le robot ABB YuMi observe un Rubik's Cube
Vicarious, which is working on narrowing the gap between human and artificial intelligence, announced today that it has raised $50 million in a round led ...
Lire la suite

Robots autonomes : Brain lève 114 M$

Le robot Emma de Brain Corp navigue entre les obstacles
Brain Corp (“Brain”), an A.I. company specializing in the development of self-driving technology for robots, today announced a $114 million Series C funding round led ...
Lire la suite

Kuka va investir 100 M€ à Augsburg

Kuka - Hannover Messe 2017
Kuka-Chef Till Reuter wirkt jedenfalls zufrieden mit dem neuen, starken Anteilseigner. In seiner Rede vor den Aktionären sagt er zwei Mal, das Unternehmen wolle weiter ...
Lire la suite
Loading...

Auteur : Franck Frémont

Formation et coaching de chargés d'affaires, de responsables d'affaires et de responsables Export. Formation des équipes de vente des représentants locaux. Recrutement de profils vente et/ou techniques dans le domaine des projets industriels et d'infrastructure (et, plus particulièrement, des grands projets internationaux). Accompagnement ou management délégué des équipes de vente des grands projets industriels et d'infrastructure. Acquisition et/ou accompagnement de filiales et d'agents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *